Atlas 1 / Les révoltes des indignés

De 1968 au mouvement Occupyit

Cartes de Nieves López Izquierdo, textes de Dominique Vidal et de Raffaele Laudani

4 juillet 2013, par Raffaele Laudani, Nieves López Izquierdo, Dominique Vidal1 document
envoyer l'article par mail envoyer par mail

La vague de contestation qui a investit la planète dans la dernière année marque une nouvelle étape dans l’histoire des mouvements globaux.

Par rapport au mouvement no-global, qui au début des années 2000 avait été le premier à mettre en discussion la mondialisation libériste, aujourd’hui la protestation a assumé des contenus plus marqués politiquement : le refus de payer sur sa propre chair les conséquences sociales d’une crise économique que le mouvement lui-même avait prédit. Ce refus est renforcé par le fait que les institutions politiques traditionnelles ont toujours plus du mal à se démarquer des ordres impersonnels des marchés financiers.

Les nouveaux contenus de la protestations sont directement reconnaissables même dans le " printemps arabe " : les revendications classiques d’une majeure liberté et démocratie ont rejoins le désir, porté par milliers de jeunes hautement scolarisés, d’un avenir différent de celui précaire et misère qui les approches à leur pairs occidentaux.

En même temps, les grands rassemblements mondiaux des militants no-global (comme ceux de Porto Alegre ou de Gênes) ont laissé la place à des événements autonomes, éparpillais sur le territoire, mais capables d’en déclencher d’autres de façon contagieuse, aussi grâce au réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, qui favorisent une communication rapide et horizontale. Malgré tout ses limites et ses contradictions, cette nouvelle saison de l’indignation semble destinée à s’inscrire dans la durée.

De 1968 au mouvement Occupy {JPEG}


P.-S.

Une première version de cette carte a été publiée en italien dans la revue "Internazionale" numéro 984 du 25 janvier 2013 et sur Internazionale

Complément

Voir aussi la carte : Vamos a la plaza ! par Nieves López Izquierdo Vamos a la plaza ! {JPEG}

et Le soulèvement du monde arabe par Nieves López Izquierdo Le soulèvement du monde arabe {JPEG}


Documents joints

  • pdf

    De 1968 au mouvement Occupy

    Document PDF (.pdf) - 3.6 Mo - 04/07/2013. Téléchargement

Raffaele Laudani

Raffaele Laudani

Directeur du centre Cartographier le présent.


Nieves López Izquierdo

Nieves López Izquierdo

Architecte et cartographe. Elle est membre de l’équipe de Cartographier le présent.


Dominique Vidal

Dominique Vidal

Historien, essayiste et journaliste au “Monde diplomatique”, où il a été rédacteur en chef adjoint jusqu’en 2006 et où il est responsable de toutes les éditions étrangères. Spécialiste du Proche-Orient et de la question israélo-palestinienne.


CC by-nc-nd

Cette licence s’applique aux sujets ou aux associations sans but lucratif. Les sociétés commerciales et ceux qui souhaitent utiliser notre matériel pour des buts commerciaux sont priés de prendre contact avec la rédaction.

Con il contributo di:

Comité international de Bologne pour la Cartographie et l’Analyse du Monde Contemporaine

Plan du site | Aide | Qui sommes-nous ? | Contacts | Syndiquer tout le site : RSS 2.0
Site réalisé avec SPIP (squelette) Login